Mission humanitaire en Roumanie

En partenariat avec l’Association « Graines de Joie », un groupe d’élèves de Lacordaire participe à une mission humanitaire en Roumanie du 14 au 26 juillet. A la tête de ce groupe se trouve notre major Léo Recalt ainsi que le frère Laurent aumônier de l’école et madame Marie-Laurence Giangreco surveillante au Lycée.

Voici leurs témoignages :

« Une expérience incroyable et surtout inoubliable! Cette semaine m’a offert une nouvelle vision du monde et perception de la vie. J’ai appris à donner de ma motivation et de mon temps pour ces enfants qui se trouvent dans des situations difficiles. J’espère avoir laissé derrière moi un souvenir qu’ils n’oublieront pas, que leur cœur a été touché autant que le mien et que j’ai représenté une lueur de bonheur dans leur vie. J’ai vécu chaque instant de manière intense, j’ai aimé et donné tout ce que je pouvais apporter. Cette mission restera à jamais gravée dans ma mémoire. »

Victoire Jeuffrain

« Cette mission aura été une expérience formidable. C’est le genre de voyage que l’on n’oublie pas. Les enfants et l’équipe d’encadrement ont étés merveilleux et j’espère que tout se passera bien pour eux, dans le futur. Chaque rencontre aura été exceptionnelle. Merci à vous tous pour ce que vous faites pour ces enfants. »

Nathalie Michel de Chabannes

« Partage, amour et joie… 3 mots qui définissent parfaitement cette mission. Les enfants du centre Maria Ward, on ne les oubliera pas! Quelle mission! C’est avec tristesse que nous les avons quitté mais nous gardons en tête leur sourire, leur enthousiasme et leur joie de vivre… Je pense que nous avons réussi à planter une « graine de joie » chez ces enfants mais aussi surprenant que cela puisse être, ils ont aussi planté une « graine de joie » dans nos cœurs à nous aussi. »

Léo Recalt

 

« Ce voyage humanitaire était juste époustouflant! J’ai appris énormément de choses, sur les enfants, l’organisation, sur moi même et sur la vie! Cette semaine à la montagne est passée beaucoup trop vite, mais c’était vraiment enrichissant. J’ai réussi à donner de l’amour aux enfants et ils m’en ont donné d’avantage! » A très bientôt Graines de Joie.

Léa BROUWEZ

 

« Une expérience inoubliable! Je repars en France grandie avec pleins de souvenirs en tête! Je suis très heureuse d’avoir pu vivre cette mission, d’avoir donné un peu d’amour et de réconfort à ces enfants qui m’ont aussi beaucoup apporté. Merci Graines de Joie, à très vite. »

Mathilde Fabre

 

« Quelle expérience! Pour moi, c’était un premier voyage humanitaire bien rempli et riche en découvertes. Un sourire sur un visage d’enfant, cela peut paraître anodin mais pour nous c’était une fierté quand on sait tout ce qu’ils ont traversé pour venir jusqu’ici. J’ai été énormément émue par ces petites boules d’amour et j’espère avoir réussi à leur transmettre tout ce que j’avais à leur donner. Un grand merci pour nous avoir permis de faire pousser ces grains de joie juste le temps de cette semaine magique. »

Charlotte Gaudin

 

» 12 jours suffisent pour donner la joie et la recevoir. Ces jours au coté des enfants défavorisés ont permis, d’un point de vue personnel, un enrichissement et un apprentissage sur les enfants et sur sois même. Donner de la joie, le sourire à ces enfants n’a rien de plus satisfaisant. Je repars de Roumanie en sachant que des enfants sourient désormais. Cependant, la tristesse est aussi très présente car 12 jours suffisent pour tisser des liens forts! Merci à Graines de Joie.

Thomas Vague

Une semaine incroyable passée auprès d’enfants tout aussi incroyables. Cette mission nous a permis de prendre contact avec la réalité de certaines familles et de faire preuve d’abnégation. S’oublier afin de donner à ces petits, tout ce dont ils ont besoin (beaucoup d’amour, d’attention et d’affection) est un sentiment merveilleux. Un immense merci à Graines de Joie. »

Athéna Garrigues

 

» Quelle expérience ce voyage humanitaire; une première fois, pour moi! Ce voyage, que je pourrais même qualifier de périple, pouvait ressembler à une véritable aventure. La découverte des familles des enfants du centre social, dans un premier temps, nous a donné un véritable coup de fouet. Directement plongé dans l’atmosphère, nous savions ce qui nous restait à faire durant la semaine au camp de vacances. Il nous a permis de sortir de notre cadre, de notre cocon français et de comprendre un peu mieux la vie ailleurs! D’une autre part, j’espère que ce voyage a permis aux enfants de se changer les idées durant une semaine. Merci pour tout. »

Jean-Baptiste Camoin

» Quelle expérience! Amour, joie et bonheur ont régné sur cette mission dans sa totalité. Nous avons rencontré des enfants si peu aimés, qui vivent dans des conditions déplorables auxquelles, je pense, aucun de nous était préparé. Néanmoins ces enfants rayonnaient d’enthousiasme et d’amour à partager. Cela donne à réfléchir! Nous avons réussi à tisser des liens extrêmement forts avec les enfants, ce qui a rendu les « au revoir » difficiles. Ce séjour m’a aussi appris à travailler en équipe, en effet, nous avons dû travailler avec les bénévoles Roumaines ainsi que les membres du centre social Maria Ward. Là aussi, des liens très forts se sont tissés. Cette expérience restera gravée dans nos mémoires mais aussi et surtout, dans nos cœurs. Merci Graines de Joie! »

Aymeric de l’Aulnoit

Ce séjour en Roumanie fut l’occasion pour moi de vivre un temps hors du temps. Le sentiment qui fut le mien tout au long de ces jours fut un mélange de compassion et de joie: Il y a la pauvreté, bien sûr, mais elle n’est pas toujours une tragédie… elle peut se vivre dans l’amour d’une famille où l’on se serre les coudes et où l’on vit l’essentiel comme un don permanent. Non, ce qui m’a profondément bouleversé, ému aux larmes, c’est la misère affective que connaissent ces « minots » que nous avons rencontré, accompagné et servi. Aucun enfant ne devrait connaître ce manque-là! Mais, et là est justement l’essentiel, nous avons pu partager des moments où prédominaient la joie,l’amitié, la complicité, la tendresse et l’exigence -aussi- tellement nécessaire pour devenir un homme, une femme. Oui des graines de joie sont descendues dans le cœur de ces « minots », graines venant du Seigneur par les mains humbles, tremblantes, discrètes et respectueuses de nos jeunes.

Et ces graines ont déjà porté du fruit dans le cœur de chacun, un cœur changé, découvrant plus profondément la seule réponse à la misère… la miséricorde ! Un cœur à cœur entre deux personnes qui fait naître la confiance et la véritable unité. Bref, Deo gratias! Merci à Graines de Joie ! Merci à Léo, Charlotte, Mathilde, Victoire, Thomas, Jean-Baptiste, Léa, Aymeric, Nathalie à Marie-Lau! Et merci à ces « minots » parce qu’ils nous ont tant donné… et surtout le désir d’être toujours de bons serviteurs.

Dieu bénisse cette œuvre et ceux qui servent…

Frère Laurent Tarel

Comme tout le monde dans les années 80, j’ai regardé à la télévision les événements en Roumanie. J’ai vu les reportages sur les orphelinats, ou plutôt les mouroirs et les conditions de vie de tous ces enfants.
Je me souviens encore de ma stupeur, mon indignation face à toutes ces horreurs.
2018, nous partons Frère Laurent et moi même avec un groupe de 10 élèves en Roumanie mandatés par l’association Graine de Joie. Quel heureux hasard, ou pas, d’ailleurs ..!
Je voulais comprendre le sens et l’origine de ce nom et très vite, j’ai tout compris.
Dans le centre social, dans le camp de vacances ou chez les Franciscains à Bucarest, la joie est partout présente. Elle remplit les espaces, les lieux, elle comble les cœurs vides et en manque d’amour.
J’ai vu des enfants repliés sur eux mêmes, avec un regard éteint, tels des animaux blessés.
Avec de la patience, de la bienveillance, nous avons vu ces enfants se transformer, s’ouvrir à nous, avoir confiance en nous. Et là, quelle merveille de les voir s’épanouir dans les différentes activités proposées.
Nous avons été pour eux un rayon de soleil, ils ont été pour nous notre lumière, un espoir, une raison de continuer à faire notre part aussi infime soit-elle, pour rendre ce monde meilleur.
Je tiens à remercier le groupe d’élève qui, dans toutes les situations, a su s’adapter avec intelligence, courage et abnégation.
Mais ils ne seraient pas ce qu’ils sont sans vous les professeurs, alors un grand Merci à toute la communauté Lacordairienne.
Merci aux parents de m’avoir fait confiance.
Je n’ai qu’un seul espoir. C’est que grâce à cette mission, le relais soit transmis à la nouvelle génération et que nous puissions continuer à semer des petites graines avec une joie infinie car après tout, nous vivons tous et toutes sous le même soleil…

Marie Laurence Giangreco